Un rêve devenu réalité

Il y a 13 ans, je m’étais promis de revenir. Et, malgré le temps qui a passé, je l’ai retrouvée telle que je l’avais laissée.

L’Australie occupe une place spéciale dans mon coeur. Depuis ma première visite, j’ai souvent dit que my house is in Canada, but my home is in Australia.

Home is were the heart is.

En quittant, j’avais l’impression de laisser une partie de moi-même derrière. C’est un peu ce morceau que je suis venue chercher.

J’y ai rêvé tellement longtemps! Avec Bec, nous avions souvent des échanges qui finissait par “cannot wait for our next coffee date on the beach”. Mais le timing ne semblait jamais opportun…

Après une année difficile de part et d’autre du globe, les astres se sont finalement alignés. Je me suis réveillée un matin avec l’idée folle de prendre un vol direction Perth et de lui faire une surprise à la porte, café en main. Sa soeur, sa mère et son mari ont contribué à concrétiser ce plan complètement fou. Nous avons mis quelques mois à coordonner le tout, puis ma vision est devenue réalité.

Tracy, Amanda et ses enfants m’attendaient à l’aéroport (avec une pancarte à mon nom!!!). À peine arrivée en sol australien, j’avais déjà les larmes aux yeux. Émue. Soulagée. Excitée. Le meilleur était à venir.

J’ai commencé à être nerveuse dans la voiture. Une bonne nervosité. J’avais tellement hâte de voir la tête de Bec!

La surprise a été un franc succès! Le choc a duré près de 24 heures. Nous avions des moments de OMG, I can’t believe you’re actually here!

Quand on anticipe quelque chose aussi longtemps, on s’expose à des déceptions. Mais cette fois, tout était parfait! Le flow est si naturel qu’on dirait que l’espace temporel ne nous a jamais séparées.

À peine 30 minutes après mon arrivée, Brett (le mari de Bec) avait décidé que je restais avec eux pour les 2 prochaines semaines. Hors de question que j’aille chez des étrangers. Ça s’est avéré une excellente chose, parce que Bec est infirmière et que les 2 jours suivants ont été passé sur le sofa dans un bien piètre état. Mon corps en avait eu assez de la diète européenne et du jet-lag. Heureusement, avec les bons soins et le repos, je suis tranquillement revenue à la vie.

Je suis maintenant bien intégrée à la famille et la routine. Bec est contente d’avoir de l’aide avec les 3 enfants et moi je suis heureuse de jouer à la mantante cool. On sent déjà que les adieux seront déchirants…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: