Blogue

Tout ce qui me passe par la tête

Ciel couvert et taxis noirs, je suis à Londres!

Je ne vous avais pas encore parlé des petits déjeuners préparés par Marie-Joëlle, je ne voulais pas faire de jaloux, mais son bol de gruau inspiré d’un voyage à Copenhague mérite une mention spéciale.

Un mélange de noix grillées, de fruits frais, de chocolat à la fleur de sel fondant et de compote de fruit… c’était divin! On se rempli l’estomac et on prend des forces pour la journée que l’on va passer à Londres. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’ai complètement…

Lire plus >

Musées, thé et clichés britanniques (partie 2)

Voyager seule, sans plan préétabli, me permet de suivre mes envies et de profiter des conseils de mes hôtes. Du meilleur café en ville au musée qui vaut le détour, je prends tout! Quand je visite, j’aime me fondre dans la foule et faire comme les locaux. À Oxford, ça veut surtout dire visiter les musées. Au programme: l’Ashmolean Museum (un musée où l’on passe à travers les époques, des fouilles archéologiques à l’art moderne, au fil des salles)…

Lire plus >

Bilan : 30 jours

Déjà un mois depuis le début du projet #lebonheuren180jours. Si je trouve de la joie dans chaque journée et que je suis extrêmement reconnaissante de toute l’abondance qui m’entourne (mes hôtes sont d’une générosité incroyable), l’absence de routine et le lâcher prise demeurent demandant sur le système. Une personne très sage a dit un jour qu’il faut parfois se perdre pour se retrouver. Le début de ce périple m’offre amplement d’occasions pour tester mes limites et me sortir de ma zone de confort. Que ce soit par le fait de changer de lit…

Lire plus >

Décrire au lieu de photographier

Pour profiter de ma liberté au maximum, j’ai choisi un mode de voyage minimaliste. Je voulais limiter le poids et la taille de mon sac au strict minimum. Je suis partie avec un Gregory Boarder de 35 L pesant un peu moins de 10 kilos et je trouve déjà ça beaucoup (sauf quand vient le temps de choisir quoi porter le matin!). Ma super caméra Nikon a donc été laissée derrière. C’est la deuxième fois seulement que je voyage sans mon équipement photo. J’ai évidemment…

Lire plus >

Musées, thé et clichés britanniques (partie 1)

Mes quelques jours passés en Angleterre ont été remplis de stéréotypes anglais : météo très variable (et humide à souhait), comfort food, culture artistique de toute forme, splendeur architecturale et j’en passe. J’ai rejoint des amis (québécois) à Oxford, une cité universitaire hors du commum. Ses Collèges (dont J.K. Rolling s’est inspirée pour les 4 maisons de Poudlard) forment le centre de la ville et donnent l’impression de vivre dans un film…

Lire plus >

Perdre la notion du temps à Reykjavik

Deux tiers des 350 000 habitants du pays habitent la région métropolitaine de Reykjavik, la capitale de l’Islande. Même si ça semble énorme en pourcentage absolu, 200 000 personnes, ce n’est pas tant de monde que ça! La ville n’est pas très grande non plus. On fait facilement le tour des principales « attractions » à pied, en une journée. Comme c’est ma deuxième visite ici cette année (merci la vie!), j’ai déjà pas mal tout « vu ». Mais en marchant la ville, seule cette fois…

Lire plus >

Jour(s) de pluie à la scandinave

J’étais déjà en amour avec la théorie du hygge, mais de le vivre IRL avec des pros c’est le bonheur total. Le hygge (prononcé [y.ɡœ]) est un mot d’origine danoise et norvégienne faisant référence à un sentiment de bien-être, une humeur joyeuse et une atmosphère intime et chaleureuse. Le hygge est un état d’esprit positif procuré par un moment jugé réconfortant, agréable et convivial. Merci Wikipédia! En gros, les jours de pluie, on allume des tonnes de chandelles…

Lire plus >

Étoile polaire et slowtravel

Quand on est sur la route (on se déplace quand même beaucoup), j’ai – en bon québécois – la face étampée dans la vitre. Chaque virage dévoile une prise de vue encore plus époustouflante que la précédante auxquelles les photos ne rendent absolument pas justice. La route entre Sigló et Husvik traverse plusieurs villes, fjords et montagnes. On longe la côte (pensez à la route 1 en Californie, le Great Ocean Road en Australie ou encore la Cabot Trail au Canada) quasiment tout le long…

Lire plus >

Sur la route des aurores boréales

Il est 21 h 30 (heure locale) au moment d’écrire ces lignes. J’attends patiemment que la température diminue pour (je l’espère) admirer les aurores boréales. Ç’a été une dure journée dans les transports, mais avec une vue pareille, loin de moi l’idée de me plaindre! Mon incroyable amie Hafrún m’attendait à la sortie de l’avion (beaucoup trop) tôt ce matin. La pluie et le vent, combinés à la courte nuit (le vol Montréal-Reykjavik ne dure que 5 heures), ont rendu le réveil brutal. Surtout que je venais d’oublier…

Lire plus >

Bonsoir, elle est partie!

This is it. La grande aventure commence. Je commence à peine à réaliser ce qui m’attend. Mes amis me disent que je suis chanceuse, me rappellent constamment d’en profiter. Par chance. Parce que moi, j’ai une petite (OK, grosse) boule dans l’estomac au moment d’écrire ces lignes. Pourtant, je suis arrivée à YUL en un temps record. Le processus d’enregistrement a été hyper facile. J’ai même obtenu un siège hublot, du côté gauche (idéal pour admirer les aurores boréales, si elles se manifestent cette nuit!). La sécurité aussi, facile. Ça augure bien pour la suite du voyage…

Lire plus >